Le papier commercial? 10 mars 2009

Québec, le 10 mars 2009

Le papier commercial?

Je suis entièrement d’accord avec les différents commentaires concernant les pertes encourus en rapport avec l’achat des billets de trésorerie (papier commercial) par la caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ). On sait pertinemment que cette façon de procéder permet aux entreprises d’emprunter directement auprès d’investisseurs ou d’autres entreprises sans passer par le système bancaire. De cette façon ils obtiennent des conditions très proches de celles du marché monétaire tout en diversifiant leurs sources de financement mais pourquoi autant?

Comme la commission du juge Gomery l’a faite, même si les vrais coupables n’ont pas été jugés et condamné, il faut connaître toute la vérité sur cette perte historique. Les personnes qui ont touchés de près ou de loin aux transactions diverses et aux primes, politiciens et autres, doivent répondre de leurs actes.

Comme Henri-Paul Rousseau l’a dit les pertes de 40 milliards sont grandes car les avoirs des sept régimes et fonds dont la caisse gèrent soient $120,1 milliards sont énormes. Toutefois, ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il s’agit du fonds de placement dont le pourcentage de pertes est le plus élevés au Canada. Il ne faut pas oublier que l’agence de notation Moody’s a tout récemment demandé à la CDPQ d’améliorer ses pratiques en matière de gestion du risque. Dans le même temps l’agence Standard & Poor’s plaçait la côte de crédit long terme (AAA) de la CDPQ sous haute surveillance avec implication négative sur plusieurs mois.

Il faut connaître la vraie raison du départ du président et chef de la direction.de la caisse M. Richard Guay. En effet Monsieur Guay avait décidé, pour des raisons personnelles, de quitter ses fonctions et le conseil d’administration a alors accepté sa démission sans poser de questions. Il ne faut pas oublier qu’avant de quitter Monsieur Guay avait déclaré :

Qu’en est-il réellement des allégations véhiculées dans les médias au début de l’année 2009 à l’effet que les dirigeants de la caisse avaient un plan prévoyant le remplacement d’une partie importante des membres du comité de direction.

Il faut une commission d’enquête spéciale sur ce dossier qui touche une bonne partie de la population et ou est le premier ministre du Québec Monsieur Jean Charest?.

Laisser un commentaire