Couverture de risque 21 mars 2009

Québec, le 21 mars 2009

Couverture de risque

Les pompiers sont formés selon la loi sécurité incendie et leur devoir est d’assurer la sécurité des citoyens par la prévention et répondre aux urgences le plus rapidement possibles selon leur schéma de couvertures de risques. Ce schéma détermine, pour chaque catégorie de risques inventoriés ou chaque partie du territoire qui y est définie, des objectifs de protection optimale contre les incendies qui peuvent être atteints compte tenu des mesures et des ressources disponibles.

Je ne suis pas d’accord avec les propos formulés par Richard Côté membre de l’exécutif et responsable des négociations avec les pompiers et les griefs déposés par les pompiers contre la ville pour un montant d’au delà de $600 000 feront peut-être réfléchir. En effet lors d’un reportage diffusé sur les ondes de TVA le politicien avançait que des pompiers mettaient la sécurité des citoyens en danger en raison de certains moyens de pression exercés. Monsieur Côté ajoutait que ces derniers envoyaient des camions et des sapeurs sur les lieux d’incendies ou d’accidents dont la caserne d’origine serait très loin de la scène; au lieu de diriger les effectifs les plus près du sinistre.

Nous constatons qu’à l’instar de son patron le maire de Québec ses propos n’ont certes pas été filtrés par l’hémisphère gauche de son cerveau car il est impensable, inimaginable que les pompiers agissent ainsi et juste en parler c’est déjà contrariant face à la population. Toutefois l’échevin de Vanier devrait savoir que lors d’une urgence nécessitant l’intervention des pompiers, certains véhicules et des pompiers de d’autres casernes doivent se déplacer afin de continuer à assurer la protection des citoyens dans le périmètre touché par le sinistre, c’est aussi ça la couverture du risque.

En espérant que l’exécutif de la ville sera plus rigoureux lorsqu’elle traitera du dossier de la sécurité incendie.

Laisser un commentaire