Mauvais choix 14 juillet 2010

Le gouvernement Québécois investit des milliards de dollars dans le système de santé et ne réussit pas à régler les problèmes et à voir la lumière au bout du tunnel. En effet les listes d’attentes pour des interventions se prolongent, les salles d’attentes débordes, les malades restent plus longtemps dans les corridors et les infirmières sont débordées et fatiguées.

La crise d’Oka 12 juillet 2010

Je me souviens de la crise d’Oka qui a bouleversée la province et retenu l’attention de tous les médias du monde. Ce malheureux évènement a débuté par un assaut raté de la Sûreté du Québec (SQ) entrainant la mort du caporal Marcel Lemay tombé au cours d’une fusillade.

Changement de nom! 7 juillet 2010

Pourquoi ne pas changer le nom du parc Victoria situé en plein cœur de la capitale nationale et lui attribuer un nom qui respecterait un peu plus son origine. En effet le terrain ou se situe le parc Victoria fut acquis des religieuses de l’Hôpital Général de Québec en avril 1896 par la ville pour $15 000. Il consistait en une presqu’Île formant avec celle de la Pointe-aux-Lièvres, le grand méandre de la Saint-Charles.

Carrément indécent! 7 juillet 2010

Dans le contexte économique et budgétaire actuel, la société d’assurance automobile de Québec (SAAQ) plutôt que de se serrer la ceinture gaspille 40 millions de dollars dans l’agrandissement de son siège social alors que rien ne le justifiait à ce moment-ci. En effet en catimini et à l’abri de la gare centrale d’autocars, la SAAQ a procédé depuis 10 mois à l’érection de cet édifice (photo pièce jointe). D’autant plus que la société immobilière du Québec (SIQ) est obligée de vendre des édifices compte tenu du taux d’inoccupation énorme de ses espaces à bureaux.

Une baise main dispendieuse 2 juillet 2010

Le patrimoine canadien alloue normalement près de 1 millions de dollars pour la fête du Canada sur la colline parlementaire à Ottawa mais cette année les Canadiens auront dépensés un million $ de plus pour accueillir la reine à Ottawa lors de la fête du 1ier Juillet. Ce coût supplémentaire pour 2010 est, entre autre, lié à l’installation d’une loge royale sur la colline parlementaire pour asseoir la monarchie.