17 mai 2016

Zéro souveraineté

Le député du parti Québécois dans le comté de Rosemont Jean-François Lisée se lance dans la course à la direction du Parti en promettant de ne pas tenir de référendum dans un premier mandat. Lors d’une sortie de presse il mentionne que l’objectif premier sera de défaire le parti libéral du Québec, de former un très bon gouvernement et de préparer le chemin référendaire pour le deuxième mandat.
course1
Personne ne l’a vu venir celle-là mais comme c’est devenu une habitude la course à la chefferie du parti Québécois est toujours surprenante et attrayante. Les membres du parti Québécois devront donc choisir entre un chef qui veut parler de souveraineté d’ici les prochaines élections ou un autre qui veut laisser cette question de côté pour 6 ans.

Il ne faut pas renier ce pour quoi le parti Québécois a été fondé c’est-à-dire pour faire du Québec un pays souverain. La démarche qu’avait entreprise Pierre-Karl Péladeau était saine et logique. Il avait l’intention de prendre le temps de démystifier la souveraineté et d’expliquer en quoi elle consiste.

Je comprends monsieur Lisée lorsqu’il dit que son objectif premier est de sortir les libéraux du pouvoir mais il faut faire confiance à la population et présenter un projet clair.