Vote électronique

Les Canadiens viennent d’engouffrer plusieurs dizaines de millions de dollars dans une élection neutre dans laquelle le PLQ de Justin Trudeau s’est fait réélire minoritairement. La population a donné une douche froide au parti conservateur d’Andrew Sheer tout en le gardant opposition officielle avec le NPD, le Bloc Québécois et le parti vert. L’expérience veut que dans moins de deux ans le tout sera à recommencer.

Au niveau provincial des millions seront engloutis dans une élection partielle dans Jean Talon et le vote se tiendra conventionnellement. Pourquoi ne pas faire des élections électroniquement car la population est de plus en plus branchée et cela coûterait moins cher.

Pour les personnes moins branchées, il pourrait y avoir des machines mobiles ou des centres de votes avec ordinateurs et préposés. La vérification et le recomptage serait moins difficiles et les scrutateurs n’auraient pas à rester jusqu’à minuit le soir de l’élection car il y a une quantité astronomique de documents à remplir.

Il faut que les prochaines années soient propices à des remises en question sur la façon de voter car le % de la population qui exerce leur droit de vote est à la baisse.