6 novembre 2016

Vision périphérique

Les citoyens de la couronne nord de Québec se battent encore pour pouvoir construire leur maison voir même conserver leur demeure actuelle dans les bassins primaires, secondaires et tertiaires du lac st-Charles que le maire de Québec veut s’approprier le grand lac Jacques-Cartier.
eau-potable
Dans une vision périphérique ou extravagante monsieur Labeaume envisage d’aménager une prise d’eau dans le lac Jacques-Cartier. Les coûts d’un approvisionnement en eau potable dans le lac Jacques-Cartier seront évalués par des chercheurs mandatés par la Ville.

Avant de partir une autre chicane est-ce que le maire a discuté avec les représentants de la Corporation du bassin de la Jacques-Cartier (CBJC) avant d’amorcer ces études ou analyses? Fondé en 1979 la CBJC travaille en concertation avec les différents acteurs du milieu afin de planifier, coordonner, conseiller et agir en matière de gestion intégrée du bassin versant de la rivière Jacques-Cartier dans une perspective de développement durable.

Les municipalités couvrant les 2545 km2 des bassins versants du lac Jacques Cartier et des 161 km de la rivière du même nom n’ont qu’à bien se tenir car Régis Labeaume arrive.