11 novembre 2013

Virage à droite

La Table québécoise de la sécurité routière, par son président Jean-Marie de Konink, a déposé son troisième rapport dans lequel elle demande aux municipalités de revoir la pertinence de permettre le virage à droite au feu rouge. En effet dans ses 23 recommandations la TQSR a plaidé que les personnes vulnérables faisaient les frais de ce privilège de virage à droite.

Je ne suis pas d’accord avec cette recommandation car ce virage à droite au feu rouge est une permission accordée il y a 10 ans au Québec et non un droit. De ce fait nous constatons que les automobilistes ne respectent pas la réglementation. En effet face à un feu rouge, cette manœuvre est permise toutefois il faut exécuter un arrêt obligatoire ce que la plupart des conducteurs ne font pas.

De plus, les usagers qui font face à un feu vert ou à une silhouette blanche de feux pour piétons ont la priorité de passage. Donc, avant de faire un virage à droite au feu rouge, le conducteur doit céder le passage aux usagers qui ont la priorité.

Au lieu de revenir en arrière pourquoi ne pas mettre l’accent sur un contrôle plus strict.