Victime de leur désinvolture

Les dirigeants des commissions scolaires ont creusés, au fil du temps, leur propre tombe dans lesquels le gouvernement de la CAQ vienne de les faire tomber. Le gouvernement de François Legault par son ministre de l’éducation Jean-François Roberge a déposé son projet de loi visant à abolir les commissions scolaires. Depuis que la défunte action démocratique de Québec qui est devenue la Coalition Avenir Québec (CAQ) il était clair que son élection annoncait la disparition des commissions scolaires.

Mesdames et messieurs les commissaires il est fini le gaspillage de l’argent de nos taxes pour des parties de golf, les rencontres de formation inutiles dans le sud, les spectacles réceptions bien arrosées, les nombreux voyages sans valeur ajoutée à gros prix dans des hôtels les plus luxueux.

Les commissaires, qui étaient élus avec moins de 5% de la population votante, coûtaient très cher et étaient devenue une risée pour tout le monde.

Bravo à la CAQ en espérant que l’argent sauvée serve pour l’amélioration de la qualité de l’éducation.