Québec, 12 février 2008

Valeur ajoutée

Après un premier voyage officiel en France et une rencontre in extremis avec le premier ministre François Fillon, voilà que notre chef de l’opposition officielle à Québec Monsieur Mario Dumont effectue un séjour à Barcelone en Espagne pour parler d’autonomie. Quelle est la valeur ajoutée pour le Québec que le chef d’opposition aille parler d’autonomie en Europe lorsque son parti politique l’action démocratique du Québec n’est pas en mesure de l’expliqué aux Québécois et encore moins aux Canadiens.

L’ADQ est en perte de vitesse au Québec, les libéraux de Jean Charest sont presque en campagne électorale en jouant aux robins des bois des temps moderne et distribuant des sommes d’argent faramineuses à la grandeur de la province et Monsieur Dumont sort du Canada pour parler d’autonomie. Tant qu’à y être pourquoi ne pas parlé d’Hérouxville et des accommodements raisonnables?

La réalité c’est qu’il est dépassé par les évènements et n’est plus en mesure de reprendre le contrôle.