Québec, 10 mai 2007

Va donc voir ailleurs
(En réponse à l’article de Noel Laliberté parut dans le soleil du 10 mai intitulé le vais aller ailleurs)

Monsieur Laliberté mentionne dans son article qu’il a toujours voté pour le parti québécois depuis qu’il a l’âge de voter. J’ai également voté pour les partis qui prônaient l’indépendance du Québec ou la souveraineté politique, du mouvement souveraineté association, en passant par le ralliement national et aujourd’hui le parti québécois.

Il va de soi qu’un parti très démocratique de gauche a plus de difficulté à satisfaire tout le monde mais on vote pour une cause et celui ou celle qui l’amènera à terme. Le PQ a toujours eu de la difficulté à rallier ses forces autour du projet de faire un pays du Québec.

Toutefois il est impérieux de constater qu’il faudra beaucoup d’eau et des efforts considérables afin de ramener le navire souverainiste dans le chenal. On sait que les femmes et les hommes politiques passent mais les idées, les projets de société et les programmes restent. Si vous pensé que c’est plus beau dans le jardin du voisin bien allez-y

Aux dernières élections provinciales ce n’est pas un rejet de la souveraineté mais bien un vote d’écoeurement aigu de la classe moyenne. La population a parlé et criée fortement trop c’est trop.