25 juin 2012

Une ville sous contrôle

Le maire de Québec Régis Labeaume a atteint son objectif de tolérance zéro. En effet après avoir exercée un contrôle serré de manifestations étudiantes en procédant à des arrestations de masses voilà que nous avons eu droit à une fête de la Saint-Jean Baptiste sous haute surveillance policière.
Policiers et carré rouge
De ce fait, après nous avoir enlever le droit de manifester sous peine d’arrestation voilà que la ville de Québec nous a réduit celui de fêter librement en procédant à des fouilles presqu’aussi sévère que dans un aéroport. Est-ce que la tolérance zéro du maire Labeaume a tuer la fête nationale de la ville de Québec qui se voulait familiale?

En ce qui nous concerne, la forte présence policière en centre ville nous a convaincu de ne pas se présenter à la fête de peur de se faire associer à des malfrats.

Est-ce que c’est la ville que les citoyens veulent?