Québec, le 29 janvier 2008

Une très pâle copie d’André Arthur

Un article de Daphné Bédard parut dans le soleil du 29 janvier titré : nous laisse sous-entende que deux des trois rois (Arthur et Fillion) déchus sont comparables. Même si les raisons de leur départ de la radio commerciale se ressemblent, on ne peut comparer le charisme, la forme de communication ainsi que la culture des deux personnages. En effet la phraséologie, le langage, l’instruction et le savoir utilisé par Monsieur André Arthur lors de ses communications n’ont absolument rien à voir avec celle de la radio X et de ses animateurs.

Monsieur Arthur accomplissait de bonnes entrevues. Ses connaissances et son talent de communicateur lui permettaient de poser des bonnes questions et d’obtenir de vraies réponses, il était intéressant à entendre. Pour des raisons inconnues, il a toutefois glissé trop facilement dans des attaques personnelles sur des personnes des groupes et des organismes. Son talent lui permettait de le faire d’une façon plus sournoise que celles de la radio X mais comment concrète et avec les mêmes résultats.

Tout cela pour mentionner que Monsieur Fillion est une très pâle copie d’André Arthur.