Québec le 16 avril 1996

Une structure à revoir

Monsieur le Premier Ministre vous avez mentionné lors de la présentation des budgets que tous et toutes devaient faire un effort pour aider le gouvernement à diminuer son déficit. Vous avez d’ailleurs montrer l’exemple en diminuant les budgets des ministères et en abolissant certaines entités administratives.

Par contre, les commissions scolaires, réagissant à la loi du moindre effort et peu soucieux de faire leur propre requestionnement sur leur tour d’ivoire, ont immédiatement répondu par une annonce d’une possible hausse de la taxe scolaire.

Afin de leur permettre cette réflexion rendue obligatoire, il faut Monsieur le Premier Ministre que vous empêchiez les commissions scolaires de taxer. Sinon ceux qui paient déjà seront doublement mis à contribution dans l’effort qu’il faut faire pour vous aider à diminuer le déficit.