Québec le 25 novembre 2004

Une richesse collective

Je désirerais commenter les propos parut dans la chronique d’Alain Dubuc du soleil du 24 novembre concernant l’or bleu. Je suis entièrement d’avis que la société d’État Hydro Québec se doit d’investir davantage dans l’amélioration et le développement de son réseau hydroélectrique.

Toutefois étant donné qu’il s’agit d’une richesse collective, la société doit d’abord et avant tout améliorer son réseau actuel, mieux gérer l’alimentation de ses réservoirs et assurer un approvisionnement adéquat et ce à un coût raisonnable afin de satisfaire ses propres clients québécois avant de vendre la production.

Pourquoi pas à ce moment, un gel ou une baisse des tarifs.

De plus, comme ce fut le cas depuis des décennies et avant de construire de nouveaux complexes, la société doit en parler avec les communautés locales et ses partenaires et ce avant d’annoncer de grands projets comme le premier ministre du Québec l’a fait dernièrement.