Québec, le 18 mai 2005

(Réponse à la question du jour : Que pensez-vous du geste de Belinda Stonach)
Une revanche

Je trouve que la décision de madame Stonach de changer de camp est d’abord très opportuniste et accentue la crise politique qui sévit à Ottawa. Il est impensable qu’une personne qui défend des idées de centre gauche se joigne idéologiquement à un parti d’extrême droite. Dans sa conférence de presse elle mentionne qu’elle veut sauver le pays des méchants souverainistes et du coup Paul Martin la nomme ministre responsable des ressources humaines.

C’est dans ce même ministère qu’une somme de près de 1 milliards s’est évaporée dont les centaines de millions des commandites qui ont été engloutis pour supposément sauver le pays. Cette même personne devra, si ce gouvernement reste en place, mettre en œuvre les recommandations de la commission Gomery.

C’est ça de la politique improvisée.