Une réflexion suggestive

Pour garder son poids démographique au sein du Canada et pour compenser la baisse du taux de natalité le Québec doit avoir une politique d’immigration pour se donner les moyens de la contrôler. Il semble que depuis 2016 l’objectif d’immigration du gouvernement libéral de Justin Trudeau ait passablement augmenté au Canada obligeant le Québec à fixer son seuil aux environs de 50 000 par année.

Notre Kid Kodak national qui se promène partout dans le monde en criant Canada terre d’accueil devrait réfléchir aux contraintes et inconvégnants que ses propos suscites par la venue d’immigrants illégaux s’additionnant aux légaux.

Au lieu d’agir concrètement Philippe Couillard demande à Ottawa non pas de trouver un moyen de contrôler la venue des immigrants illégaux mais de payer la facture. Il faut plutôt faire comprendre à monsieur Trudeau que notre capacité d’accueil est largement dépassée et que l’impact de l’immigration illégale ajoute à l’insuffisance de prendre soins et de s’assurer de leur intégration (francisation, intégration dans les milieux de travail, reconnaissance de diplômes).

L’idée du chef du parti Québécois Jesn-François Lisée de mettre une clôture se voulait une réflexion suggestive pour contrôler l’afflux des illégaux sur le chemin Roxham.