Québec le 4 octobre, 1999

Une question de crédibilité !

Je lisais dans le soleil du 1ier octobre l’éditorial de Jean-Jacques Samson concernant le dossier de Monsieur Émile Loranger Maire de l’Ancienne Lorette et cadre supérieur au Gouvernement du Québec.

Dans le même journal, on retrouve un reportage de Robert Fleury suite à une entrevue avec Monsieur Loranger. Ce dernier mentionne que ce n’est pas de sa faute si le gouvernement le paie à la maison et que c’est de la responsabilité du gouvernement de fournir des tâches à leurs employés. C’est facile de dire que c’est de la faute des autres ou du voisin c’est une question de crédibilité. Monsieur Loranger administre une ville depuis plusieurs années et se vante d’une saine gestion. Il se dit parfois outré en ce qui concerne certaines décisions de la CUQ ou de la STCUQ.

Monsieur Loranger spécifie qu’il a fait une demande de congé sans solde verbalement et qu’elle a été refusée. Et bien monsieur Loranger, une telle demande se fait par écrit et n’est jamais refusée.