Québec, le 17 février 1989

Une puanteur certaine

Le rapport de l’inspecteur Bernard Bouliane de la commission de santé et de sécurité au travail (CSST) concernant les odeurs nauséabondes qui se sont répandues le 26 janvier au complexe scientifique de Québec est rendu public. Ces odeurs se sont répandues dans l’immeuble du complexe après qu’un employé de la société immobilière de Québec (SIQ) eut tenté de débloquer un drain avec un produit chimique.

D’après l’inspecteur, la SIQ aurait dû faire évacuer le complexe lorsque ces odeurs se sont répandues ce qu’elle n’a pas fait de ce fait, les employés ont été intoxiqués et ont souffert de ces odeurs. Ce sont les responsables des cinq ministères sans concertation qui ont procédés à l’évacuation des employés.

Il s’agit là d’un manque flagrant de gérance.