Une promesse réalisée

La première promesse électorale réalisée par le maire Labeaume après sa réélection lors des élections de novembre 2017 en est une d’équipe de démocratie Québec dirigée par Anne Guérette qui s’est malheureusement fait montrer la porte. Prenant tour à tour le micro nos politiciens ont annoncé en grande pompe la construction d’un tramway atteignant les 3 milliards de $ reliant Charlesbourg, le vieux Québec au secteur du nouveau IKEA dans le secteur de la rue le gendre.

Depuis la première élection Régis Labeaume parlait à mot couvert de ses grands projets soient un amphithéâtre, un métro ou tramway et des jeux olympiques. Il a réussi à faire construire son amphithéâtre, vient de convaincre les gouvernements du tramway et reviendra probablement à la prochaine élection avec les jeux olympiques.

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard a annoncé un premier investissement de 250 millions de $ pour préparer les plans et devis. Est-ce que le coût de 3 milliards est réaliste compte tenu du fait que la réalisation du projet devra se faire en construisant deux tunnels dans la montagne?

Prendre 1 milliards de $ pour ajouter des autobus articulés auraient améliorer davantage que d’enlever encore des voies sur les routes.

Comme le maire de Montréal de Jean Drapeau qui avait lancé le Québec dans la modernité avec le métro et les jeux olympiques dont on éponge encore la dette le maire de Québec essai de faire de même avec son projet de tramway.