Québec, le 3 janvier 2005

Une population en otage

À l’instar des pompiers, des policiers, des employés du RTC, de ceux de la S.A.Q. et autres, voilà maintenant que le syndicat des ambulanciers apeurent la population de plus en plus vieillissante en semant des doutes sur les appels fait au service prioritaire d’urgence le 911.

Pourquoi ces supposés gros problèmes surgissent t’ils tous en période de négociation de ces différents groupes d’employés indispensables? Pourquoi en période de plein droit de la convention collective on ne réussit pas à régler ces lacunes exigeantes mais obligatoires pour la population? Peut-on s’entendre pour qu’en cette nouvelle année 2005 on cesse ces pressions énormes sur cette population qui au bout du compte en fait les frais?

Il est certain que l’on constate des cas d’exception malheureux mais peut-on satisfaire tout le monde? Pensez à ce qui arrive aux malheureux d’Asie du sud et de l’Afrique qui ne si attendait pas avec près de 100 000 morts.

Sommes nous si malheureux???