Québec, (vendredi 13) octobre 2006

Une peur verte

Le ministre Dupuis refuse, malgré une signature légale de son ministère, de donner aux contrôleurs routiers le droit d’émettre des contraventions aux conducteurs de véhicules de promenade qui enfreignent le code de la sécurité routière. Il faut comprendre que le ministre a une peur bleue de la réaction du syndicat des policiers provinciaux du Québec.

Souvenez-vous de la dernière grève des policiers provinciaux dans lequel ces derniers ont utilisés des moyens de pression énormes afin de priver le Gouvernement de sommes d’argent considérable. Ce moyen de pression ignoble se faisait au détriment de la population en fermant les yeux sur plusieurs infractions qui privaient la population de la sécurité dont elle a pleinement le droit d’avoir. De ce fait, les conducteurs ont été laissés à eux même en négligeant ainsi certains principes de base de la sécurité, vitesse limite largement dépassée, le signalement de leur intention de dépasser et l’agressivité au volant.

Le ministre doit honorer sa signature et permettre aux contrôleurs routiers d’émettre ces contraventions afin de dégager les policiers provinciaux de leur vrai devoir qui est de protéger la population en toute circonstance. Cette dernière sera bien servi en cas de grève de l’un ou de l’autre.