Une leçon à donner

Québec, le 27 août 2007

Il faut qu’à l’élection partielle de septembre dans le comté de Charlevoix, les électeurs montrent clairement aux autres québécois que gérer un futur pays demande du sérieux, du leadership et de l’expérience. Le Parti Québécois est le parti de débats et Madame Pauline Marois est la personne qu’il nous faut pour redonner aux Québécois le Québec qu’ils méritent.

Lors de ses différents mandats, le Gouvernement du Parti Québécois (PQ) a été victime de son ardeur à vouloir tout solutionner les problèmes en même temps. Il s’est d’abord attaqué à la problématique des hôpitaux et du réseau de la santé ce qui n’est pas encore tout à fait réglé avec le ministre actuel Monsieur Philippe Couillard et ce après deux mandats. Après avoir touché à plusieurs programmes sociaux dont celui des garderies à cinq dollars il s’est par la suite occupé du monde municipal par la fusion des municipalités et la formation de grandes villes ce qui n’était pas de tout repos. Plusieurs autres dossiers importants ont été pris de front par le Gouvernement du PQ, dont l’assurance médicament, lutte sur la pauvreté, la condition féminine un consensus sur le déficit zéro, loi et enquête sur les forêts, l’entente sans précédent avec les autochtones, entente avec les syndicats, modification au code du travail, la loi sur les gangs criminalisés.

Madame Pauline Marois qui au début de sa carrière politique a été attaché de presse de Jacques Parizeau et directrice du cabinet de Madame Lise Payette, a par la suite servit sous plusieurs premiers ministres René Levesque, Pierre-Marc Johnson, Jacques Parizeau Lucien Bouchard et Bernard Landry possède une très bonne connaissance des dossiers du Québec. En effet elle a été ministre de plusieurs ministères importants et, malgré des conjonctures difficiles, elle a mené à bien ses dossiers.

Les électeurs du comté de Charlevoix amorceront un vrai virage à l’approche de l’année 2008 par l’élection de la future première ministre.