Québec, le 12 Juin 2008

Une information équitable

Le poste de radio FM 93,3 et son animateur Sylvain Bouchard ont reçu une mise en demeure afin de cesser immédiatement toute diffamation sur le dos des fonctionnaires de la ville de Québec. Je suis entièrement d’accord avec le syndicat qui réclame de bon droit une négociation aux tables et non publiquement.

Que le maire de Québec Monsieur Régis Labeaume et son exécutif aient décidé de rendre public les conditions de travail de leurs employés c’est leurs droits et vivront avec les problèmes. De la même façon que les syndiqués manifestent afin que la ville négocie aux tables c’est leurs droits et vivront avec les problèmes. Qu’un poste de radio et son animateur montent la population contre l’une des deux parties ce n’est pas équitable et vivront avec les problèmes.

La population a besoin de connaître l’actualité, d’être bien informée et de pouvoir réagir sur des sujets brûlants. Il me semble que le devoir et le mandat des professionnels de l’information est de répondre à cette attente grandissante des gens. À quand un poste de radio pour une réelle information non déformée et d’une vraie liberté d’opinion et d’expression.

On nous donne une information biaisée la seule l’unique soit celle de l’animateur. Il est impossible de lui faire concurrence car il détient le micro et le contrôle du début à la fin. Avec le départ de certains animateurs du matin pour des raisons que tous connaissent, la radio a connu une période d’instabilité et est devenue une radio de pleurnichards. Je croyais que la stabilité était revenue mais depuis un certain temps, on sent un certain glissage incongru.