1ier février 2016

Une farce plate

Le premier magistrat de la ville a sorti de son chapeau une façon originale de rendre plus festive les grands évènements dont le carnaval de Québec. Cinq ans après avoir sévèrement interdit la consommation d’alcool dans les rues le maire veut mettre du piquant dans les fêtes et s’assurer que les fêtards boivent plus et plus tard.
blogue Rue Sainte thérèse 1973
Il entend faire modifier les règlements municipaux pour permettre aux grands rassemblements festifs comme le carnaval de s’étirer plus tard dans la nuit. Lors de son point de presse il a soutenu qu’il peut y avoir des assouplissements car les policiers usent déjà de jugement comme s’il n’en avait pas avant.

Monsieur le maire il y a d’autres façons d’améliorer le Carnaval qu’avec de l’alcool, il faut revenir en arrière et décentraliser les activités actuellement concentrées sur deux sites soient le parc de l’esplanade et les Plaines d’Abraham. En enlevant le défilé de jour en 2015 dernier vestige d’activités à la basse ville qui a vu naître le carnaval les dirigeants ont fait une erreur.

Le palais du Bonhomme est supposé être la pierre angulaire du carnaval et le couronnement de la Reine du 62e Carnaval d’hiver s’est fait au Centre Vidéotron.