Québec, le 12 janvier 2005

Une excuse
Trop facile!

Je désirerais répondre à l’opinion de Nicolas Duval suite à son article intitulé parut dans le soleil du 10 janvier 2005. Qu’un jeune diplômé universitaire en sciences forestières se sente interpellé suite au dépôt du rapport Coulombe c’est de bon augure et ça présage bien pour l’avenir. Il y a certes des suggestions importantes pour l’avenir de la ressource naturelle au Québec. Je tiens toutefois à préciser que la baisse de possibilité forestière avait déjà été annoncée avant même la commission Coulombe. Les forestiers des régions en étaient informés.

Toutefois de lier la surexploitation de la forêt du Québec à la natalité c’est un peu facile comme excuse. Il y a certes d’autres raisons plus légitimes au fait d’avoir ou non des enfants dans notre société. Nous avons eu quatre beaux enfants dans les années 1970 et ce sont eux aujourd’hui qui prennent la relève pour la protection de l’environnement et un aménagement durable.

Il ne faut pas baisser pas les bras si facilement, il faut se prendre en main et vous avez un bel avenir

Un forestier de 35 ans d’expérience.