Québec, le 6 décembre 2011
447660-chef-parti-quebecois-pauline-marois
Une élection décevante

En l’absence d’une opposition valable les citoyens de la Gaspésie ont finalement voté pour le moins pire des partis et le plus impopulaires des premiers ministres soient les libéraux de Jean Charest. J’espère qu’avant la prochaine élection générale au Québec les partis d’opposition feront leur ménage interne et proposer aux Québécois une alternative valable.

Toutefois les deux principaux partis sortent gagnants de cette élection sans valeur ajoutée pour le Québec. En effet le parti libéral de Jean Charest est gagnant pour avoir conservé ce fief libéral et le parti québécois de Pauline Marois pour avoir augmenté son appui de 10%. Mais le grand perdant est l’Action Démocratique du Québec de Gérard Deltell avec un peu plus de 2% du vote.

Comment peut-on logiquement voter pour un parti couvert de scandale, qui a perdu le contrôle des finances publiques et n’a plus les deux mains sur le volant? Les Gaspésiens ont votés pour le parti qui, dans une période durant laquelle la province a été bouleversée par le suicide d’une adolescente, présente en toute hâte un projet de loi pour protéger les animaux domestiques.

Cette élection me laisse perplexe quand à la gouvernance actuelle et à l’allure de la prochaine campagne électorale provinciale.