Québec, le 13 septembre 2010

Une droite anarchique

Il est difficile de concevoir que les animateurs de certains postes de radios qui se disent de droite et qui prônent la privatisation de tout pouvoir public soient maintenant aux armes afin d’exiger l’intervention financière de l’état afin de voir se réaliser leur petit plaisir personnel. En effet ces mêmes animateurs exigeant la privatisation des soins de santé, des services éducatifs et l’abolition des commissions scolaires vont au front maintenant pour une injection de fonds publics dans un nouveau colisée, une équipe de la ligue nationale et des jeux olympiques.

Ces « anarchistes » de droite se plaignent de groupuscules «de gauche» ou «du Plateau» qui interviennent dans certains projets mais ne ratent pas une occasion pour le faire eux-mêmes intempestivement avec leur micro quand ça fait leur affaire.

Je suis convaincu maintenant que ces gens n’agissent que pour leur propre bien, leurs cotes d’écoutes et jouent avec les sentiments des gens à leur propre avantage.