26 février 2018

Une décision plutôt qu’un enjeu

Après avoir subi une campagne électorale municipale monocorde à Québec sur le thème du transport, les différents candidats ont oubliés les vrais enjeux municipaux en opposant un troisième lien avec un transport structurant.

À l’approche des élections provinciales qui auront lieux le 1ier octobre de cette année les différents partis politiques visiblement en campagne électorale semble partir dans la même foulée du transport en oubliant les enjeux provinciaux.

Sans devenir cet enjeu de campagne il serait impératif que les gouvernements du Québec et d’Ottawa annoncent leurs participations respectives dans la construction d’un troisième lien avant celle d’un tramway. Le nouveau pont ou tunnel reliant les deux rives deviendra rapidement le deuxième lien car sauvegarder le pont de Québec n’est pas une priorité et atteindra la fin de sa vie utile prochainement. En plus il faut construire un nouveau pont menant sur l’île d’Orléans.

Le tramway qui ne servirait qu’à transporter des citoyens de la Hauteville de l’université Laval vers le vieux Québec ne diminuera pas le trafic et les bouchons de circulation sur Henri IV et le pont Pierre Laporte