Québec, le 26 novembre 2009

Une collecte pourquoi?

Le budget annuel de la défense nationale est de près de 20 milliards de dollars dont plus de 50% est investi pour les salaires des soldats et autres employés. Les autres montants d’argent sont dépensés pour l’achat de matériel et de fournitures pour les forces armées canadienne (FC).

Les Forces canadiennes ou ses régiments ont servi lors de la guerre de 1812, les raids féniens (1866-1871), la rébellion du Nord-Ouest, la Seconde Guerre des Boers, la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée, la guerre du Golfe (1990-1991) et la guerre du Kosovo. De plus, les FC ont contribué à l’ONU et à l’OTAN pour des missions de maintien de la paix et des guerres non déclarées comme lors de la crise du canal de Suez, en Bosnie, en Croatie ou bien en Afghanistan.

De toutes ces guerres ou missions de paix plusieurs de nos valeureux soldats sont mort au devoir et, lors du jour du jour du souvenir et de la journée nationale des vétérans on leur rend hommage. Des monuments ont été élevés pour saluer le courage et la vigueur de ces personnes qui ont décidés de leur propre gré de défendre notre pays mais malheureusement certains y ont laissée leur vie.

Les soldats recrutés se doivent de répondre au commandement et selon la règle d’engagement qu’ils signent se doivent de veiller sur l’ensemble des Canadiens et des Canadiennes. L’équipe de l’armée Canadienne est professionnelle, dotée d’équipement de haute technologie, bien entraînée et capable d’exécuter toute une gamme de missions au pays et à l’étranger.

Depuis quelques semaines des citoyens ont entrepris de vendre des autocollants afin d’ériger un autre monument pour les centaines de soldats tués en Afghanistan. Cette taxe volontaire de $2.00 ne fait que maintenir l’encouragement à participer à une guerre inutile, qui ne mène à rien et qui ne va nulle part. Ces citoyens lourdement sollicité dans cette période des fêtes auront amassé de peine et de misère près de $10 000 pour construire ce monument pendant que l’armée gaspille des milliards.

Dans ce même temps, la défense nationale s’apprête à raser le mini village de maisons habitées par des soldats le long du boulevard Hochelaga et investir des millions afin d’y construire une caserne pour la milice. Quelle mauvaise décision lorsque ce ministère ne sait même pas quoi faire avec le manège militaire un joyau de Québec.