Une cimenterie de trop

Le premier ministre Philippe Couillard a inauguré lundi la cimenterie McInnis. Ce projet de cimenterie de Port-Daniel-Gascons, en Gaspésie sera la plus polluante des cimenteries à cause de l’utilisation de la coke de pétrole qui produira plus de deux millions de tonnes de gaz à effet de serre (GES. Cette cimenterie est innauguré lorsqu’on a comme voisin le président le plus protectionniste de l’histoire et lorsque les cimenteries du Québec ne fonctionnent pas à pleine capacité.

Le gouvernement avait soustrait ce projet à une évaluation par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Le ministre de l’Environnement, David Heurtel a dit que le projet fut déposé en mai 1995, un mois avant l’entrée en vigueur de la loi le forçant à être examiné par le BAPE.

Il faut savoir que la capacité de production de la cimenterie a été revue à la hausse passant de 1 million à 2,2 millions de tonnes métriques de béton par année. En période d’austérité économique, ce projet de Ciment McInnis a nécessité un investissement total d’un demi milliard de $ provenant du gouvernement, d’Investissement Québec et de la Caisse de dépôt et placement.