Québec, le 1ier avril 2011
dormeurs 2
Une campagne soporifique

Stephen Harper a lancé la campagne conservatrice dans le comté Louis-Saint-Laurent à Québec en ayant comme priorité la dénonciation d’une coalition possible des partis d’opposition. La deuxième journée de sa campagne à Brampton Ontario il dénonce une coalition avec des méchants séparatistes s’il était réélu minoritairement. Toutefois dans les deux cas il s’est fait mettre sous le nez, par les journalistes, le Bloc Québécois et le Nouveau Parti Démocratique l’entente que lui-même avait conclut avec des séparatistes en 2004.

La troisième journée de la campagne monsieur Harper promet un crédit d’impôt qui ne serait offert qu’une fois le retour à l’équilibre budgétaire atteint soit en 2016 si tout va bien donc après les prochaines élections fédérales. La quatrième journée le chef conservateur s’est replié dans l’ouest car trop attaqué dans l‘Est et promet un crédit de 1000 $ à l’embauche pour les petites PME pour compenser l’augmentation des cotisations à l’Assurance-emploi..

La cinquième journée Maxime Bernier annonce qu’il fait une campagne sur le web et sans pancarte. Sixième journée Harper veut un débat en tête à tête avec Ignatieff sans le Bloc Québécois pourquoi? Septième journée Stephen Harper retient les journalistes derrière une clôture métallique à 40 pieds comme au sommet du G20.
soporifique 1
Que nous réservent les 29 prochaines journées?