Québec, le 5 octobre 2006

Une banque coopérative?

Je désire réagir à l’article d’Anne-Louise Champagne parut dans le soleil du 23 octobre et son entrevue avec Nathalie Genest conseillère au mouvement Desjardins. Le solde à maintenir afin de conserver la gratuité des frais de service dans son compte de caisse Desjardins est passé de $1000.00 à $5000.00 ce qui, selon moi, favorise une fois de plus la classe plus riche.

Étant donné ce minimum de clientèle à utiliser cette gratuité selon madame Genest, l’autre façon de voir aurait été de le réduire à $500.00 ce solde à maintenir ce qui aurait favorisé davantage de clients et la classe moyenne.

Il va de soi que Desjardins veut garder un fort rendement sur les capitaux et agit en bon gestionnaire financier comme le sont les banque et ce au-delà de l’action coopérative du fondateur Alphonse Desjardins.