Québec, le 30 avril 2010
château frontenac1
Une autre taxe déguisée

La ville de Québec vient de lancer une loterie afin d’enrichir le fonds des grands évènements spéciaux de Québec de centaines de milliers de dollars et de verser une somme d’argent au fonds consolidé de la province. En plus ce billet de Lotto qui coûtera $3 permettra aux acheteurs de gagner des lots variant entre 3 et 250 dollars en plus d’avoir la chance de Gagner un des 200 forfaits touristiques d’une valeur de $1350.

Il va de soi que le but de cette loterie, découvrez le Québec, est de vanter les mérites touristiques de la ville de Québec. Toutefois le premier magistrat de la ville s’est aperçu trop tard, en conférence de presse, que le célèbre Château Frontenac l’hôtel le plus photographié au monde n’y apparaissait pas. Cet hôtel style Château inauguré en 1893 porte le nom de Louis Buade comte de Frontenac premier gouverneur de la nouvelle France dans les années 1670.

Par contre contrairement à ce qui s’est dit dans certains médias sur cette loterie, ce n’est pas une première Lotto consacrée à une ville car pour aider au financement de la ville de Montréal le maire Jean Drapeau avait mit sur pied en 1968 la première loterie publique au Canada, qu’il nomma simplement la taxe volontaire. Ce mode de financement qui sera repris et amplement développé par la suite par le gouvernement provincial (Lotto Québec) avait comme slogan un petit $2 pour les jeux.

Cette autre taxe déguisée mais volontaire qui d’après moi deviendra permanente s’ajoutera au fardeau fiscal déjà très lourd de plusieurs citoyens et n’aidera pas à diminuer le jeu compulsif.