Une année de répit

La population a terminée l’année 2018 sur une bonne note. Elle a décidée de se prendre en main et de dire aux politiciens que sa capacité de payer avait atteint son maximum. Pour se faire elle a élue majoritairement la Coalition Avenir Québec (CAQ) qui était auparavant la troisième opposition à l’assemblée nationale.

Il faut que l’année 2019 soit une année de consultation afin que les élus prennent les bonnes décisions à l’avantage des citoyens. Il faut que cette nouvelle année soit celle de nos générations qui nous transportera dans une ère nouvelle celle de la réconciliation, de la répartition de la richesse, du développement durable et économique. Il faudra garder, protéger, améliorer nos acquis et dire non au gaspillage.

En 2019 les citoyens sont également appelés aux urnes pour élire un nouveau gouvernement au niveau fédéral. Il faudra leur dire que c’est fini la dilapidation de notre argent durement gagné en donnant des milliards aux compagnies pétrolières qui se rient de nous en augmentant sans raison le prix du litre d’essence à la pompe.

L’année 2019 devrait être le début d’un répit pour la classe moyenne qui peine à se relever monétairement.