Québec 16 septembre 2007

Un vrai gestionnaire

Je ne suis pas d’accord avec les propos de François Picard parut dans le journal de Québec du 15 septembre concernant la candidature de l’actuel chef de l’opposition Madame Ann Bourget au poste de maire et le fait que ce serait le pire choix. Par contre, Je suis d’avis qu’il faut se donner un maire à temps plein et un vrai gestionnaire. Ce n’est pas vrai qu’à l’aube du 400ième anniversaire de la ville de Québec, la population choisira un maire de passage, qui se fera élire comme maire de transition et sous prétexte de faire du ménage.

Madame Bourget connaît bien les dossiers de la ville. De ce fait, les nombreux travaux entrepris, le renouvellement des conventions collectives des policiers, pompiers et autres employés, revoir les projets mis au rancart afin d’assurer le développement économique et structurel de la ville de Québec exigent un maire à temps plein, qui pourra se présenter devant les citoyens et demander un autre mandat afin de continuer le travail accomplit.

Le premier magistrat de la ville devrait être un homme ou une femme d’envergure capable de mener à bien les destinées de la ville, quelqu’un qui est capable de bien s’exprimer et de répondre aux questions des citoyens. L’exécutif actuel n’est pas en mesure de prendre cette relève.

Soyons logique, donnons nous un vrai gestionnaire et un maire d’avenir.