Québec, le 15 mai 2008

Un vol planifié

Nous apprenons que le bureau de la concurrence a condamné 13 individus et 11 entreprises pour avoir participés à un cartel de stations de services en augmentant indument le prix du litre d’essence à la pompe sur le dos des automobilistes. Certaines compagnies portent des bannières très connus au Québec (Pétro-Canada, Shell, Esso, Olco, Irving et Ultramar) et quelques une ont plaidées coupables assez rapidement afin de mettre fin à l’enquête et de faire oublier ce vol planifié au plus vite.

Le prix du litre d’essence est passé de $1.16 en mai 2007 à $1.49 un an plus tard, et les Gouvernements n’ont rien fait. C’est plutôt l’inverse car le Gouvernement fédéral empochera avec la taxe sur l’essence en 2007-2008 au delà de 5 milliards de dollars sur le dos des automobilistes. Comment les gouvernements ont pu laissés faire une telle supercherie?

Souvenez-vous il y a quelques temps, le président et chef de direction de la pétrolière Petro-Canada Monsieur Ron Brenneman nous annonçait des profits record d’au delà de un milliard de dollars soit une augmentation de 82% par rapport à l’exercice précédent. De plus, l’ensemble de l’industrie pétrolière avec des profits de plus de 22 milliards se joue de la population et des politiciens.

Une intervention gouvernementale est rendu nécessaire afin de contrer l’effet négatif de la hausse du prix de l’essence à la pompe sur l’économie Canadienne et Québécoise. Tous les produits de consommation seront touchés par cette hausse incluant le transport. En effet les réseaux publics de transport dont le RTC envisage une augmentation de dépenses en carburant de 50%, les compagnies aérienne parlent d’une augmentation des billets de 15%, le transport de la nourriture, l’habillement et autres.