22 juillet 2013

Un vol collectif

Comme c’est devenue une habitude, dès l’arrivée de l’été et principalement le temps ou des milliers de Québéquois utilisent l’auto pour aller en vacance, les pétrolières ont augmenté outrageusement le coût du litre de l’essence.
monayer-3
Souvenons-nous qu’en 2008 le bureau de la concurrence avait condamné 11 entreprises pour avoir participés à un cartel de stations de services en augmentant indûment le prix du litre d’essence à la pompe sur le dos des automobilistes. Certaines compagnies qui avaient plaidé coupables portent des bannières très connus telles Pétro-Canada, Shell, Esso, Olco, Irving et Ultramar.

Encore en 1013 pendant qu’à Ottawa le gouvernement conservateur majoritaire de Stephen Harper joue à la monarchie les pétrolières en profitent et s’amusent à jouer au yoyo avec le prix du litre d’essence à la pompe. Ce même gouvernement ne fait rien pour empêcher ce vol collectif car à chaque augmentation il empoche des milliards de dollars sur le dos des automobilistes.

Monsieur Harper une intervention gouvernementale est rendu nécessaire afin de contrer l’effet négatif de la hausse du prix de l’essence à la pompe sur l’économie Canadienne et Québécoise.