Un système de santé déshumanisé

Lorsqu’on devient, contre notre gré, un client du système de santé nous espérons être traité comme un patient sur un lit dans une chambre et être pris en charge par du personnel compétent et motivé. Personne ne veut être un objet localisé en suivant les lignes rouges du corridor YY et couché sur la civière #13 en attendant un lit.

Malheureusement les grandes réformes bouleversantes que le ministre de la santé Gaétan Barrette a lancées depuis sa nomination laissent encore des traces visibles. Il a imposé par bâillon le projet de loi 10 abolissant les agences de santé qui lui laissait le champ libre dans le processus de nomination au ministère de la Santé. Sa loi 20 et les supers-cliniques qui devaient être la panacée pour trouver les médecins de famille ont créé l’inverse car plusieurs cliniques familiales ont fermées. Les urgences sont pleines à craquer, les patients demeurent des jours sur des civières dans les corridors et le personnel ne suffit plus à la tâche.

Gaétan Barrette gère un ministère qui touche de près la population et son interaction avec les intervenants est frivole et rustaude. C’est facile brasser la cage mais aucune réforme du système n’aboutira si les artisans du monde de la santé ne suivent pas.