Québec le 9 novembre, 1999

Un Robin des bois
des temps modernes

Je lis depuis quelques jours dans différents articles du soleil, des propos sur le surplus quinquennal de près de 70 milliards de dollars du gouvernement fédéral. D’ailleurs monsieur Michel Vastel dans sa chronique du 17 octobre parlait d’un Martinipulateur et d’imposture et moi j’irais dans un autre sens. Monsieur Martin nous apparait malheureusement comme un sauveur et comme un Robin des bois des temps modernes distribuant l’argent comme si elle lui appartenait.

Ces sommes d’argent supposément en surplus, malgré une dette qui frôle les 600 milliards de dollars, nous appartiennent tous et toutes et ce n’est pas à un seul homme de se les approprier. Rappelons-nous les milliards de dollars en transfert que le gouvernement fédéral n’a pas remis aux provinces. Monsieur Martin spécifiait hier qu’il ne faut pas dépenser ces sommes immédiatement car ce ne sont que des projections et des chiffres.

Et moi, comme simple citoyen qui paie des taxes de toutes sortes et d’impôts à tous les paliers depuis plus de 30 ans, a de la difficulté à croire en ce surplus irréaliste surtout lorsque l’on voit les plus démunis restés les plus pauvres de la société, la classe moyenne qui a de la difficultée à joindre les deux bouts et que les plus riches continuent à s’enrichir.

D’ailleurs regardez les millions de dollars de profits des banques.