Québec, le 14 décembre 2010

Un rêveur?

Le chef de l’Action démocratique (ADQ) Gérard Deltell se dit maintenant prêt à devenir premier ministre du Québec lors des prochaines élections. En effet se basant sur la performance de son parti dans les intentions de vote pour la grande région de Québec lors d’un sondage Léger-Marketing avec 27% le chef a le vent dans les voiles.
gerard-deltell
L’ADQ a amélioré légèrement son résultat lors de l’élection partielle dans Kamouraska-Témiscouata avec 22,9 % de suffrages obtenus. Toutefois ce résultat est à peine supérieur aux 21,56 % enregistrés en 2008, mais inférieurs aux 36,68 % récoltés en 2007, alors que le parti formait l’opposition officielle.

Je comprends qu’avec un taux d’insatisfaction de plus de 70% du premier ministre actuel Jean Charest monsieur Deltell peut rêver à être premier ministre. Toutefois son parti qui n’a pas réaliser son mandat d’opposition officielle en 2007 et qui a fait élire que 7 députés avec 16% du vote lors des dernières élections générales a des croutes à manger avant les prochaines.

De plus selon un sondage réalisé dernièrement les Québécois le placent troisième à égalité avec Amir Khadir et ce après Pauline Marois et Jean Charest pour être premier ministre.
images-3
Monsieur Deltell, sans équipe, sans candidat de valeur et sans programme il devient impérieux de songer à gérer la province de Québec.