Québec le 12 avril 2002

Un radoteur

Je lisais dans le carrefour des lecteurs du soleil de jeudi le 11 avril un commentaire intitulé :‘Fusion : un sondage prématuré’. Ces propos sont maintenant dépassés voir même du radotage. Dans le petit Robert, on peut lire du verbe radoter : ‘Tenir par sénilité des propos décousus et peu sensés’.

Comment dans le même article on peut mentionner que la défusion n’est pas réaliste, déclarer qu’il faut attendre quelques années avant de connaître les vrais résultats de ces fusions et dire que très peu de gens ont vu des changements dans les services.

Je suis persuadé que le sondage dont l’article faisait référence nous a fourni le vrai résultat sur la satisfaction des citoyens sur la fusion lorsque plus de 75% des gens ont vu leur compte de taxes baissé. Il n’a pas eu plus de feux cet hiver, il n’y a pas eu plus de meurtres ou autres délits.

Depuis ces fusions j’ai participé à tous les conseils de la grande ville de Québec et je suis heureux de constater la complicité de tous les élus afin d’assurer les meilleurs services aux citoyens. Il faut arrêter ce radotage inutile et travailler dans le même sens et tous en sortiront gagnant et grandit.