Un oubli gigantesque

Visiblement en campagne électorale pour les élections du 1ier octobre 2018 tous les partis provinciaux font du transport un cheval de bataille incontournable. Que ce soit pour le troisième lien à l’est ou à l’ouest de plus de 4 milliards de $, pour un tramway ou l’équivalent de 3 milliards ou pour les deux à 7 milliards les partis ont lancés les débats.

Un grand oublié de cette campagne est la peinture du deuxième lien soit notre merveille masquée de rouille le pont de Québec. Quelle démesure démontrée par nos représentants envers la population et les familles des 89 ouvriers mort au travail lors de la construction dans les années 1900.

Pourquoi ne pas investir pour une fois en pensant plus loin que son nez et ne pas jumeler toutes ces promesses en y intégrant le pont de Québec. Un troisième lien à l’est pour réduire les bouchons à l’ouest, un transport structurant pour la rive nord et la rive sud qui passerait sur le pont de Québec réservé uniquement au transport en commun.

Justin Trudeau en campagne électorale avait promis de s’occuper du dossier du pont de Québec. Au lieu d’investir 60 millions dans la peinture du pont il a préféré recevoir un G7 inutile qui nous coutera près d’un demi milliards de $.