Québec, le 3 mars 2012
Un monde fou fou fou
Un monde fou fou fou

Les députés de la chambre des communes à Ottawa perdent temps et argent à jouer au robot électronique, Stephen Harper renforcit la monarchie en y dépensant des centaines de millions de dollars et l’opposition officielle du Nouveau Parti Démocratique balbutie, et agonise. Pendant ce temps, les pétrolières en profitent et jouent au yoyo avec le prix du litre d’essence à la pompe pour essayer de le monter à $1.50 le litre à l’été.

Le premier ministre du Québec Jean Charest s’obstine avec des jeunes étudiants contestant la hausse des frais de scolarité pendant qu’il annonce des dépenses de 160 millions de dollars en formation de la main-d’œuvre, en lien avec son Plan Nord improvisé. Ce même gouvernement fournira de la nourriture spécialisée pour les détenus en prison pendant que les repas servi aux ainés dans les CHLSD soulèvent l’indignation.

Le maire de Québec Régis Labeaume, presqu’invisible depuis qu’il a passé le flambeau de la construction du nouvel amphithéâtre à Claude Rousseau, veut fêter le 100ième anniversaire de la conquête de la coupe Stanley à Québec par les bulldogs de Québec et veut, du même coup, installer une statue de Joe Malone (joueur du CH) près d’un futur nouvel amphithéâtre.