Québec, le 16 février 2010

Un maire furtif

Après avoir remis les clés de la ville de Québec au Bonhomme carnaval le maire Régis Labeaume est allé se pavaner à nos frais à Vancouver afin d’assister aux jeux olympiques. Le plus gros carnaval d’hiver au monde, soit le 56ième que la ville de Québec tient, fut grandiose riche en danse, en folie carnavalesque, en soleil éblouissant et en sourire accroché aux lèvres des quelque 800 000 carnavaleux qui ont envahi les Plaines d’Abraham.

Malgré tout notre précieux maire a préféré se déguiser en commis voyageur pour la ville afin d’attirer des évènements majeurs à Québec. En effet photographié avec l’invisible premier ministre du Québec, qui lui aussi a préféré se cacher à Vancouver, Monsieur Labeaume surfe sur des rêves Olympiens.

En jouant ses pions olympiques, le maire image ses rêves car une journée c’est un immense centre sportif, le lendemain c’est un gigantesque anneau de glace, le surlendemain la plus grande piste de luge au monde et ainsi de suite. J’ai hâte que les jeux finissent car il n’y aura plus de place dans sa tête ou dans le Québec métropolitain pour accueillir l’accomplissement de ses ambitions.

Pendant ce temps ses employés se battent pour des sacs à vidanges.