14 mai 2014

Un maire assagi

Est-ce que le maire de Québec Régis Labeaume serait devenu plus sage et plus compréhensif ou est-ce un heureux concours de circonstance?
Julie Lemieux 3
Après avoir fait une campagne électorale sur le dos de ses fonctionnaires le maire vient de signer une convention collective avec ses vilains cols bleus. Nous apprenons également qu’après 6 ans de chicane et une semaine après avoir menacé d’exproprier le promoteur Jacques Robitaille, le maire Labeaume se dit maintenant près d’une entente pour mettre en valeur l’îlot Saint-Vincent-de-Paul, dans la côte d’Abraham.

Que dire maintenant de son recul sur l’investissement par la ville de 33 millions pour la construction d’un anneau de glace couvert. Lors de la dernière campagne provinciale le maire défendait bec et ongles son anneau de glace jusqu’à pourfendre même le chef de la CAQ François Legault qui trouvait ça un gaspille.

Dans la saga du concorde il est prêt à reculer sur le règlement de zonage improvisé à la dernière minute empêchant la rénovation mixte hôtel-condos.

Dans cette période compréhensive serait-il prêt à signer avec ses pompiers dont la saga dure depuis 8 ans.