Un hiver brutal

Un carambolage s’était produit sur l’autoroute 40 il y a une semaine impliquant plus de 150 véhicules dans une série de collisions. Ce samedi sensiblement le même topo sur l’autoroute 20 près de Val-Alain ou 200 véhicules se sont tamponnés. Heureusement que dans les deux cas il n’y a pas eu de décès mais beaucoup de blessés.

Ces deux carambolages en l’espace en 7 jours nous font voir les côtés obscurs de nos hivers et nous montrent les caprices de dame nature. Les mauvaises conditions routières sont immédiatement mises en cause dans cette série de collisions. À mon avis certains automobilistes ne se sont pas adaptés à ces mauvaises conditions routières et roulent comme en été.

Les gens s’achètent maintenant des véhicules utilitaires sport (VUS) croyant qu’ils sont en sécurité. Surélevés, ces derniers procurent un faux sentiment d’invulnérabilité et poussent certains automobilistes à oublier les règles de sécurité les plus élémentaires. Les VUS ne sont pas forcément les plus à l’aise en hiver car plus lourds que la moyenne, ils peuvent se laisser plus facilement entraîner par leur inertie sur terrain glissant entraînant un dérapage.

Les gens roulaient trop vite, c’est tout. Quand on a du brouillard comme ça, on ne roule pas à 110 ou plus.