6 octobre 2012

Un gouvernement responsable?

Est-ce que le gouvernement minoritaire du parti Québécois (PQ) est allé trop vite pour annoncer la réalisation des trois principales promesses électorales? En effet le PQ est vivement critiqué par plusieurs analystes ou commentateurs pour avoir annoncer le retrait de la hausse des droits de scolarité, l’abolition de la taxe santé pour plus de 5 millions de Québécois et la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly 2.

Il va de soi que l’annonce de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly 2 fait des malheureux mais comme démontré par les principaux responsables c’est une décision économiquement rentable à moyen et long terme. Toutefois les politicailleux du coin se font du capital politique sur le dos du PQ.

L’abolition de la taxe santé fait sursauter la classe des salariés de $130 000 et plus mais le gouvernement l’avait annoncé en campagne électorale. Toutefois la rétroactivité est peut-être discutable? Par contre souvenons-nous que le parti libéral avait introduit la taxe santé récurrente de façon rétro-active pour le rapport d’impôt 2010 sans trop l’ébruiter.

Quand à l’annulation de la hausse des droits de scolarité c’était une évidence.