Québec, le 12 novembre 2009

Un gérant d’estrade

L’ex chef de l’action Démocratique du Québec (ADQ) Monsieur Mario Dumont maintenant chroniqueur à la télévision se mêle ouvertement de la crise que vit ce parti depuis sa propre démission. En effet il propose le député Gérard Delltell comme chef en délaissant Gilles Taillon qu’il avait lui-même nommé comme son numéro 2.

L’ex chef de l’ADQ a quitté le navire dans la tempête et la turbulence laissant ses troupes à la dérive et au naufrage. Ce parti devenu moribond avait besoin de ce capitaine d’expérience afin de le conduire à bon port et non le laisser aller avec des seconds ayant moins d’expérience.

Ce parti n’a jamais vraiment su où se placer dans l’échiquier politique. En effet il se disait parfois à l’extrême droite et de temps en temps au centre droite il pagayait large afin d’avoir l’adhésion de plus de monde possible. Toutefois si on veut faire sortir le plus de votants possible il faut avoir de la place pour tout le monde. Je sais qu’il y a 20 partis politiques au Québec don 16 partis marginaux mais est-ce que le centre droite est vraiment représenté.

Ceux qui ne se reconnaissent pas avec l’option de la souveraineté du Parti Québécois (PQ), avec le parti du pouvoir à la Desmarais Parti Libéral du Québec (PLQ), celui de l’indépendance à la Gilberte Côté Mercier Québec solidaire (QS) et l’ADQ qui ne va nulle part.