Un G7 inutile

Au mois de juin la région de Charlevoix sera l’hôte du sommet du groupe des sept pays réputés les plus grandes puissantes économiques du monde (G7): États-Unis, Japon, Allemagne, France, Russie, Royaume-Uni, Italie et Canada. Avec un président américain qui se met tout le monde à dos, qui semble gérer le pays sur twitter et un pays non participant comme la Chine qui devient une puissance économique et géopolitique mondiale est-ce que ce sommet a encore sa place?

Le gouvernement Canadien gaspillera plusieurs centaines de millions de $ dans cette aventure qui risque de faire les manchettes mondiales pour des raisons autres qu’économiques à causes diverses contestations, manifestations des mouvements altermondialistes remettant en cause la légitimité du G7.

Avec l’évolution des technologies d’information pourquoi ne pas utiliser les outils modernes de communication au lieu de gaspiller des sommes énormes pour des rencontres physiques qui n’apportent aucune valeur ajoutée? Une rencontre par voie informatique éviterait l’imbroglio d‘absences de poignée de main comme ce fut le cas entre le président des États-Unis Donald Trump et Angela Merkel lors d’une première rencontre entre les deux en mars 2017.

En avons-nous vraiment besoin?