Québec, le 20 octobre 2006

Un désaveu

(Ce que je pense de la déclaration de Lucien Bouchard sur la productivité des Québécois)

Un an exactement après la publication de son manifeste l’ex Premier Ministre du Québec Monsieur Lucien Bouchard en remet en dénonçant la faible productivité des Québécois.

Si on se réfère à l’entrevue, Monsieur Bouchard spécifie que sa génération de baby-boomers s’est payée la traite et que la majorité du déficit actuel leur appartient. J’en suis et je ne sais pas de qu’elle traite il parle car nous nous étions fait promettre une société de loisir que nous n’avons jamais eu. Je trouve sa position décevante et un réel désaveu du rapport social qu’il a lui-même établit de façon unanime avec les différents groupes tant syndicaux, sociaux que patronaux initiant le déficit zéro.

J’y avais cru, et la population était presque unanime à y croire et à faire des sacrifices importants en rejetant cette société de loisir tant promise. Ce n’est pas vrai qu’en augmentant les frais de scolarité nous améliorerons la performance des jeunes aux études, qu’hausser les tarifs d’électricité diminuera la dette, que la privatisation à outrance va améliorer l’économie.

Par contre il est vrai que nous avons de bons programmes sociaux mais ils furent adoptés aux prix de nombreux sacrifices et de nombreuses luttes parfois difficiles mais comment bénéfique pour notre société. Oui les babys boomers ont bâtis la société d’aujourd’hui et ont donné la génération qui nous succède. Il faut maintenant qu’elle se prenne en main et qu’elle façonne cette société avec les nouveaux standards.

Je n’endosse donc pas ces propos négatifs qui amènent le Québec dans un cul de sac ou il faudra rétrogradé, diminuer les acquis sociaux et créer des luttes de classes.